Culture

Invitation à la découverte artistique accessible

Marie-Ange Guilleminot a conçu l’œuvre Toucher-Voir en 2015, suite à une invitation d’Olivier Saillard, directeur du musée de la mode – Palais Galliera à Paris. Composée d’une quarantaine de pièces, l’exposition est destinée aux non-voyants et à ceux et celles qui voient.

Marie-Ange Guilleminot

Diplômée en 1981 de la Villa Arson de Nice, Marie-Ange Guilleminot est une plasticienne, artiste textile et performeuse française. Elle détourne des objets de leur fonction habituelle.

Eléments malléables, modulables et transformables à souhait, les objets de Marie-Ange Guilleminot, souvent en tissus, sont manipulés, expérimentés, exposés, se déclinent en performances, photographies ou vidéos.

Le corps est toujours impliqué dans son intimité et sa fragilité :

  • le ChapeauVie : à la fois chapeau, pull, robe et sac de couchage, est quant à lui une sorte d’enveloppe protectrice ;
  • Cauris : sac réalisé à partir d’un collant, se transforme au gré des objets qu’il contient et des corps qui se l’approprient.

Espace de démonstration de l’usage multiple de ces objets, Le Salon de transformation a valu à l’artiste la mention d’honneur à la 47e Biennale de Venise, confirmant une œuvre qui, depuis les années 90, se construit comme une expérience à vivre, dans une démarche soucieuse d’établir une relation aux autres à travers le don de soi.

L’exposition au FRAC Nouvelle-Aquitaine MECA

Le Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA a invité l’artiste en résidence depuis novembre 2021 afin qu’elle développe un projet de médiation. Elle est accompagnée par Vanessa Desclaux, responsable du pôle des attentions, Félicie Legrand, médiatrice et chargée de projets dans le champ social et le handicap, et une personne déficiente visuelle en service civique.

Sur une durée de 8 mois, de décembre 2021 à juillet 2022, le  Frac Nouvelle-Aquitaine MÉCA lui met à disposition un espace dédié permettant d’accueillir tous les publics, mais qui a été spécialement conçu pour les personnes atteintes de troubles liés à la fonction visuelle.

Touchez-voir consiste à réussir une Malle, sculpture d’usage spécialement conçue pour la pièce, permettant de ranger toutes les pièces liées au projet. Ouverte, la Malle devient un lieu de consultations, de démonstrations, d'« essai», un espace de lecture, d’échanges. Fermée, la Malle est une grande boîte, à la fois sculpture et socle.

Les pièces de l’exposition

  • Les Patrons : relevés en papier de soie des pièces historiques réalisés par le tailleur Carmen Mateo ;
  • Les Toiles :  vêtements préparatoires en toile de coton ;                                                                                                                                                                                                                                                                  
  • Les Touchables : répliques de 40 pièces choisies par l'artiste dans la collection du musée et réinterprétées avec l'aide de différents collaborateurs et collaboratrices ;
  • Les Patrons en cuir : relevés de certains vêtements afin d'apporter une autre perception du vêtement par la forme, la texture et l'odeur ;
  • Les Notices et le Livre-à-porter : chaque pièce est accompagnée d'une notice détaillée correspondant à chaque vêtement et accessoire. Les textes ont été retranscrits en braille, mis en page puis présentés dans un livre. Ils sont disponibles sur une tablette pour les personnes voyantes.

Les objectifs de cette exposition

  • Expérimenter ce dispositif auprès de tous les publics. Faire découvrir des pièces emblématiques du vestiaire occidental et extra-occidental du 18ème au 21ème siècles en les découvrant d'une toute autre manière, par l'intermédiaire du toucher.
  • Travailler avec un jeune déficient visuel, le former au travail de médiation dans le cadre de ce projet et nous sensibiliser avec lui aux conditions d'accueil des personnes en situation de handicap au sein du service des publics du Frac.
  • Développer des actions de médiation à partir de l'œuvre Touchez-voir avec différentes structures dans le champ des troubles visuels. Imaginer avec eux un projet spécifique autour de cette œuvre et des expositions du Frac qui soit adapté aux usagers, enfants ou adultes, de ces structures.
  • Poursuivre une réflexion et une démarche volontariste de développement d'une politique des publics, accessible à toutes et tous, en incluant le plus possible les personnes en situation de handicap.