Actualité

Bordeaux : un cahier des tendance pour construire la ville de demain !

La « Ville de demain » fait débattre autant qu’elle enthousiasme. La ville de Bordeaux et la Fondation Jean Jaurès se sont associées pour écrire un cahier de tendances sous forme d’abécédaire pour mieux cerner ce qui fonde et organise les transformations de la « Ville de demain ».

Qu’est-ce que le cahier des tendances ?

Ce cahier vise à mieux cerner les aspects qui fondent les grandes transformations à penser au travers :

  • D’objets
  • De concepts
  • D’approches
  • De lieux
  • De techniques
  • De personnes

Les transformations de la « Ville de demain » nous concernent toutes et tous et abordent tous les sujets :

  • L’écologie
  • La démocratie et espace public
  • La solidarité
  • Les usages
  • Les modes de vie
  • L’économie
  • etc.

Vous n’êtes pas bordelais ? Ce n’est pas grave ! Les tendances décrites dans ce cahier sont illustrées par les actions de Bordeaux mais sont abordées de manière plus globale. C’est un livre inspiré et inspirant qui vous fera découvrir des actions et des innovations en devenir et vous transportera vers la « Ville de demain »

Ce cahier est publié aux éditions de l’Aube, dans la collection de la Fondation Jean-Jaurès.  Vous pouvez vous le procurer ici.

Extrait de notre partie

Nous avons pu jouer un rôle et co-écrire, avec plein d’autres acteurs publics et privés, ce cahier. Nous avons décrit une ville plus inclusive en partant de nos propres actions. Nous vous partageons un extrait ci-dessous :

« Aujourd’hui, la notion de « ville inclusive » est en premier lieu une prise de conscience et une volonté. Ensuite, c’est un travail collectif et une mobilisation de moyens. Enfin, au-delà de l’effort intellectuel, qui se doit transversal et stratégique (habitat, mobilité, éducation, travail, soin...), c’est un investissement nécessaire pour construire les services, les usages et le bien commun.

Si la prise de conscience et la volonté sont réelles, les efforts à fournir restent cependant importants. La prise en compte des besoins spécifiques des citoyens touchés par un handicap ou une maladie invalidante, par exemple, est engagée, mais pas systématiquement transversale. Les restrictions de participation sociale persistent dans la ville urbaine et numérique ; induisant des situations handicapantes et de l’isolement. Les obstacles à la mobilité sont nombreux et les contenus numériques difficiles à maîtriser. Les populations fragilisées restent encore en marge des expériences et de l’information capitale à leur autonomie. »

Retrouvez le livre ici.

Couverture du cahier des tendances de Bordeaux